Conseils pratiques

Dans la famille des blessures fréquentes des runners, nous avons le syndrome de l’essuie-glace, parfois appelé syndrome de la bandelette ilio-tibiale (ça c’était pour votre culture générale!). S’il n’est pas grave, il peut néanmoins être gênant dans la pratique de la course à pied lorsqu’il n’est pas bien traité et que vous ne suivez pas certains conseils…

La pathologie et les symptômes

La douleur démarre sur la face externe du genou ou pus rarement un peu plus bas que la hanche.
Le syndrome de l’essuie-glace est due à l’inflammation du tendon du muscle Tenseur Fascia Lata.
Au repos ou à la marche il n’existe aucune douleur. La douleur n’apparait qu’à partir d’une certaine distance parcourue en courant. Vous ressentez une brûlure et/ou un tiraillement au niveau de la face externe du genou. Puis, plus vous allez vous entraîner, plus ces symptômes vont survenir rapidement.

Un surentraînement, des chaussures non adaptées, un manque d’étirements peuvent en être la cause.

3 conseils pour l’éviter

Mieux vaut prévenir que guérir! Commencez donc par suivre ces 3 conseils:
Hydratez-vous bien.
– Faites des séances d’étirements (Ischio jambiers, Mollets, Quadriceps, Tenseur du Facia Lata).
– Changez vos chaussures de course dès qu’elles commencent à donner des signes de mauvais amortissements.

Que faire si vous êtes atteints par ce syndrome ?

Trop tard, vous n’avez pas suivi nos conseils à la lettre ou pas de bol ça n’a pas suffit (:
– Le premier réflexe à avoir est de glacer la zone douloureuse et de se mettre au repos. Et oui désolé :(
– Faites des étirements du Tenseur Fascia Lata.
– Vous pouvez aller consulter des chiropracteurs qui travailleront sur le muscle incriminé, à l’aide de différentes techniques musculo-articulaires. Ils réaliseront une analyse de votre posture, notamment au niveau du bassin et des mobilités de la hanche. Un déséquilibre du bassin peut avoir un retentissement sur la hanche et le genou, et donc entrainer une sur sollicitation excessive du muscle Tenseur Fascia Lata qui va s’enflammer et créer ce syndrome.
– Si cela ne disparaît pas rapidement, allez consulter votre médecin afin de vous prescrire des séances de kinésithérapie (ultrasons, massages, étirements). Il peut également vous prescrire des anti-inflammatoires.

Enfin, quelque soit le traitement, la reprise du running doit toujours être progressive après un syndrome de l’essuie-glace. La prévention d’une récidive repose sur la pratique régulière d’étirement du tendon.

 

Nicolas DESTANG

Président du CFCS

Chiropracteur


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.